LE HURLEMENT DU PAPILLON
17 – 20 octobre 2019
Maison La Moustache, Paris


© Louise Reinke
_
Exposition collective visuelle et sonore par Double Séjour et Ville Nouvelle réunissant 9 artistes plasticiens et 6 artistes Dj, musiciens, compositeurs.
Avec Jonathan Bréchignac, Damien Caccia, Adam Chuck, Jean Claracq, Manon Daviet, Lissana Jouret, Thomas Lévy-Lasne, Hugo Servanin, 
Adrien Van Melle & Bris Ghin, Elen Huynh, Munjebel, José Roboter, Too Smooth Christ, River Yarra.

Curateur : Thomas Havet assité de David Pons
Production musicale : Théophile Chatelais et Boris Gohin.


C'est dans l'espace intérieur d'un appartement un semblant haussmanien que l'histoire a commencé. Depuis, des lieux, d'autres lieux. Et à l'espace domestique y revenir. Trois ans passés, l'exposition s'invite dans un loft devenu studio photo. (L'intérieur dépouillé des lieux, faisceau de réalités possibles. Les reflets opalescents du soleil précèdent le grésillement de l'ampoule électrique et la journée s'éteint dans l'effervescence de la nuit.) Les courses, le ménage, se préparer puis les portables qui vibrent : l'heure, l'adresse, les codes. Toujours ce même rituel. On sonne. C'est dans ces murs que nous fîment nos meilleures soirées. L'appartement abandonné au miaulement du chat la journée, aux lassitudes des nuits de semaine devenait le lieu de nos meilleures soirées les week-end venus. On y a fêté nos anniversaires, le passage des années, notre amour, juste célébré notre envie de faire la fête. On a ri. On a dansé. On a refait le monde. On a bu. On a fumé. On a crié, fort. On s'est aimé tout aussi fort, à deux, à trois, à quatre, tous ensemble. Nos amis, la musique, souvent les mêmes pour les mêmes danses, les mêmes cris. On a partagé tellement comme une soif d'exister, de se prouver à nous même qu'on existait. Puis la fatigue, la jalousie, l'ivresse, les voisins. Le voisin celui du dessus puis celui du dessous. La police. Tapage nocturne. (Fragments optiques et réminiscences auditives s'entrechoquent dans le crible de la mémoire. Le souvenir de nos soirées passées se trouble à la faveur de l'écoulement des heures, qui toujours les éloignent et les parent d'irréel. Il n'en reste plus alors qu'une impression douce et lointaine, en contraste avec la violence des passions dont elle se nourrit.) Le lendemain. Des hurlements, ceux d'un papillon. Nos corps nus, les odeurs de tabac et d'alcool. Le sol sale, les restes secs et rebutants, tant de flacons abandonnés. Effacer les traces comme on effacerait une scène de crime, faire revenir le calme, s'adoucir au rythme du 45 tours sur la platine. Tout oublier et n'avoir qu'une seule envie, celle de recommencer. Encore plus fort jusqu'à la soirée de trop. Rendre les clés, quitter les lieux, en finir pour de bon. Enfin, n'avoir jamais eu autant envie de refaire la fête. Le hurlement du papillon, exposition collective, visuelle et sonore par Double Séjour et Ville Nouvelle réunit 9 artistes plasticiens et 6 artistes DJ, musiciens, compositeurs qui ensemble explorent l’univers visuel, sensoriel, mémoriel de la fête et de son lendemain.

Texte : Thomas Havet et Théophile Chatelais
_

La Maison Moustache
215 rue Saint-Maur, Paris Xème
Code : 3285B

Jeudi 17 octobre 
19h : Vernissage
22h30 :  Soirée sur invitation 

Vendredi 18 octobre
11h30 - 19h : Exposition et visite sur rendez-vous

Samedi 19 octobre
11h30 - 19h : Exposition et visite sur rendez-vous

Dimanche 20 octobre :
11h30 - 19h : Exposition et performances musicales.
︎Plus d’infos à venir !

_

L’exposition Les fleurs sauvages bénéficie du soutien de Sammode.

001a

001b

001c

© Photos – Louise Reinke
001a – Le hurlement du papillon, vue d’exposition
001b – Le hurlement du papillon, vue d’exposition
001c – Le hurlement du papillon, vue d’exposition

002a
002b
002c
002d
002e
002f
© Photos – Louise Reinke
002a – Hugo Servanin, Foule média #2, 2019.
002b – Détail, Damien Caccia,
Les marcheurs de sommeil, 2019.
002c – Adam Chuck, Lovers in the night, 2019.
002d – Détail, Adrien Van Melle, Téléphones, étagères, Adam, Gabriel et Jules, 2019.
002e – Lissana Jouret, Sans titre, 2019.
002f – Détail, Jonathan Bréchignac, Cagolade, 2019.

003a

003b

003c

© Photos – Louise Reinke
003a – Le hurlement du papillon, vernissage.
003b – Le hurlement du papillon, vernissage.
003c – Le hurlement du papillon, After-Party.


Index    Next︎


Mark